Le blog de Sami Kanaan

  • Discours du 1er août 2020

     

    Madame la présidente du Conseil municipal (Albane Schlechten)

    Monsieur le Conseiller administratif , cher collègue, cher Alfonso,

    Madame la vice-présidente de la section genevoise de l’Association suisse des infirmières et infirmiers (Patricia Borrero)

    Mesdames et Messieurs les élu-e-s et représentant-e-s des autorités fédérales, cantonales et municipales vivant en Ville de Genève

    Chères habitantes et chers habitants de notre belle villede Genève

    Bienvenue à toutes et tous !

     

    En dialecte alémanique : à tous nos amis originaires de Suisse alémanique, j’adresse mes chaleureuses salutations et vous remercie de votre présence. Comme vous l’entendez, j’ai quelques origines alémaniques et c’est d’autant plus un plaisir de célébrer notre fête nationale avec vous. Mes origines multiples - alémaniques, extra-européennes et surtout romandes ! - sont un bon exemple de la belle diversité qui caractérise notre pays et notre ville.

    Cari amici ticinesi, siamo molto lieti di celebrare con voila nostra festa nazionale. Condividiamo elementi relativialla nostra cultura latina, che si esprime co bene neimomenti conviviali.

    Ladies and gentleman, I would like also to express my warmest welcome wishes to our international guests, reminding that Geneva is proud of being a very diverse and international city, and also aware of the responsibilities it gives to us. I wish you to spend a nice Swiss National Day!

     

    Je suis particulièrement heureux que nous puissions être réunis aujourd’hui pour commémorer ensemble la Fête nationale suisse, ici au cœur du Jardin botanique dont je salue le directeur Pierre-André Loizeau et ses équipes. Une Fête nationale dont on se souviendra à coup sûr comme celle de la lutte contre le coronavirus.

    Je tenais à ce que nous puissions malgré tout honorernotre tradition et rappeler ce qui nous unit, habitantes et habitants de toute la Suisse.

     

    Le 1er Août est un moment hautement symbolique. Une occasion de nous rappeler ce qui nous unit, la solidarité qui nous anime, l’entraide qui nous cimente. Ces valeurs qui sont cardinales dans notre société et que nous devons, plus que jamais, mettre en exergue dans la situation présente et, surtout, concrétiser sur le terrain, pour toutes et tous.

     

    C’est pour cette raison que j’ai proposé, cette année, à l’Association suisse des infirmières et infirmiers d’intervenir comme invitée d’honneur de la Ville de Genève, et je remercie sa section genevoise, représentée par Mme Patricia Borrero, d’avoir donné suite à cette invitation. Je tenais à rendre hommage à une des professions dont les compétences ont été et sont toujours vitales pour lutter contre la pandémie qui nous est tombée dessus. Ce n’est pas la seule, bien sûr, mais le fait qu’elle soit principalement féminine et basée sur le soin et l’attention aux autres en font un symbole, un emblème. Je pense aussi aux vendeuses des magasins de première nécessité, aux aides à domicile, au personnel de nettoyage, et à de nombreuses autres.Mais les infirmières et les infirmiers ont été en première ligne pour soulager, soigner, apporter confort et réconfort. Je veux ici les en remercier très sincèrement, en mon nom et au nom des autorités de la Ville de Genève, et insister sur la nécessité de valoriser enfin cette profession.

     

    Cette Fête nationale ne ressemble à aucune autre, parce que nous avons dû intégrer strictement les consignes sanitaires afin de nous protéger toutes et tous. C’est donc une fête épivardée que nous allons vivre, au cœur des quartiers de la ville. Une fête pour prouver que l’espace public, quand nous nous l’approprions pour en faire un lieu convivial, est un espace où l’on peut se sentir bien les uns avec les autres, en sécurité. Un lieu où l’échange et le dialogue s’épanouissent.

     

    Les arts de la rue que nous avons conviés pour vous émerveiller, vous faire rire, réfléchir ou même peut-être pleurer d’émotion, incarnent cet esprit festif et rassembleur que nous espérons voir se répandre dans les parcs et sur les places aujourd’hui.

     

    Dans les années 80, nous avons subitement dû nous plier à l’impératif de l’amour safe, quand le sida s’est répandu et a frappé si injustement, si brutalement. Aujourd’hui, nous allons devoir inventer la fête safe.Toutes les questions qui se sont posées à l’époque, les angoisses et les discriminations contre lesquelles la société a dû mobiliser ses forces et ses ressources, sont de retour.

    Nous traversons une période instable, inconfortable, dangereuse même sous certains aspects. Les conséquences de cette pandémie ne sont pas seulement sanitaires, elles sont économiques, sociales, politiques, humaines, et elles vont durer. Aujourd’hui, c’est en veillant à rester solidaires les uns des autresque nous pourrons continuer notre route, construire notre avenir. C’est en appliquant ce qui fait la force de notre pays, notre capacité à travailler ensemble, notre recherche du compromis, notre ouverture et notre tradition d’accueil et d’attention aux plus faibles, quenous pourrons nous réinventer et faire face aux défis d’aujourd’hui et demain, la pandémie bien sûr, mais aussi l’urgence climatique ou la montée des inégalités.

     

    Je tiens à remercier les artistes qui jouent aujourd’hui, pour vous. Celles et ceux qui font vivre les arts et la culture ont été extrêmement fragilisés avec cette crise, étant le premier domaine qui a subi de fortes restrictions, et qui sera probablement le dernier à en sortir complètement. Ils ont clairement besoin d’un soutien fort et affirmé des collectivités publiques, afin de préserver ce savoir-faire. Je salue la force et la créativité qui leur permettent d’inventer des univers nouveaux, de nous montrer que le monde auquel nous aspirons est possible. Que ce quotidien qui change sans cesse peut être apprivoisé. Comme le disait Samuel Beckett, « il n’y a que l’éphémérité qui dure ».

     

    Je remercie également Stéphanie Gautier et Antoine Frammery qui ont relevé le défi de vous proposer, en un temps record, une programmation COVID compatible bien sûr, adaptée à tous les âges. Une programmation qui n’a rien de lisse ou de consensuelle, vous l’avez peut-être déjà expérimentée cet après-midi.

     

    Un grand merci encore à toutes celles et tous ceux qui ont pris part à l’organisation et enfin, bien sûr, à vous toutes et tous qui êtes là aujourd’hui.

    Je vous souhaite un très bon 1er Août !

    Vive Genève, vive la Suisse !

    Lien permanent 0 commentaire
  • Soutien à l'économie locale, à la transition écologique et aux populations les plus précaires

    Alors que Genève fait probablement face à la pire récession connue depuis les années 1930, les autorités cantonales annoncent un plan d'austérité d'une ampleur sans précédent. Cette politique profondémentanachronique renforce le risque d'une crise économique et sociale durable qui détruira les emplois, anéantira nos PME et aggravera la situation des plus fragiles.

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • Un engagement solidaire et responsable, aujourd'hui et demain

    Par Sami Kanaan, Frédérique Perler, Christina Kitsos et Alfonso Gomez, candidat·e·s Socialistes et Vert·e·s au Conseil administratif

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • Nous avons la responsabilité d’offrir la possibilité d’un avenir à chaque enfant

    Le lundi 13 janvier, un groupe de militant.e.s et des jeunes mineurs non-accompagnés sans domicile fixe, ont investi la Maison des arts du Grütli. Un geste destiné à attirer l’attention sur une problématique trop longtemps ignorée, ou tout cas largement sous-estimée. Un geste un peu désespéré face à une situation inacceptable, voyant des adolescents mineurs dormir dans la rue ou dans des conditions qui ne pouvaient plus durer.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : droits humains 0 commentaire
  • Inauguration des Réverbères de la Mémoire

    Ce vendredi 13 avril, par un beau soleil printanier, les « Réverbères de la Mémoire » ont été officiellement inaugurés au Parc Trembley, devant un public nombreux. Les « Réverbères de la Mémoire », c’est d’abord une œuvre de l’artiste Melik Ohanian, lauréat d’un concours international et par ailleurs déjà exposée à la biennale de Venise en 2015, sous une autre forme.

    Lire la suite

  • FIFDH : la culture au service des droits humains

    Le Festival du film et forum international des droits humains s’est clôt dimanche après 10 jours qui ont permis de mettre en lumière la situation des droits humains dans le monde et de favoriser rencontres, échanges et débats, se plaçant ainsi au cœur de la vocation de Genève, ville de culture, ville internationale et ville engagée pour les droits humains.

    Lire la suite

  • La politique culturelle, au cœur des enjeux de ces prochaines années pour Genève!

    On ne peut que se réjouir que les milieux culturels prennent la peine d’organiser un débat pré-électoral avec les candidates et candidats au Conseil d’Etat, ce lundi 26 février ; on peut aussi se réjouir que cet évènement ait lieu à l’Opéra des Nations, symbole à la fois du dynamisme de la scène culturelle et urbaine genevoise, de son extension (même si temporaire) sur la Rive droite vers la Genève internationale, ou encore de la nécessaire et fructueuse collaboration entre les différents composantes de cette scène culturelle.

    On peut surtout se réjouir que la culture soit peut-être bien plus qu’avant un réel enjeu des élections cantonales. Le Temps a d’ailleurs cité, sous la plume de David Haeberli et Alexandre Demidoff, la culture comme l’un des trois enjeux clés de cette élection cantonale, à côté de la fiscalité et de l’aménagement du territoire. Traditionnellement et concrètement, à Genève, la politique culturelle est surtout le fait des communes en général, des villes plus particulièrement, et notamment de la Ville de Genève, au vu de son rôle prépondérant et des tâches qu'elle assume historiquement. Les belles intentions de la nouvelle Loi cantonale sur la culture - votée en 2013 à la suite d'une concertation dans laquelle je m'étais fortement impliqué - semblent s’être vite dissoutes au sein de la classe politique cantonale, surtout au Grand Conseil. Elle ne s'est malheureusement jamais concrétisée par des engagements concrets.

    Lire la suite

  • Billag mon amour ?

    On peut trouver que payer les (bientôt) 360 francs annuels de la redevance radio et télévision est désagréable ou démodé. Le mode de calcul de celle-ci n’est d’ailleurs pas du tout convaincant pour la gauche. Néanmoins, accepter cette initiative revient à éradiquer tout soutien public aux médias, sous quelque forme que ce soit, et donc renoncer à toute idée de mutualisation. Au final, une société du chacun pour soi, donc la consécration de la loi du plus fort et du plus riche. Au final, des pertes pour toutes et tous, en particulier pour les moins fortunés et pour la démocratie et la cohésion de ce pays.

    Lire la suite

    Lien permanent 3 commentaires
  • Là où il est question de tenues de bain

    Mardi 5 décembre, le Conseil municipal votera en 3ème débat sur un amendement en apparence mineur au règlement des infrastructures sportives de la Ville de Genève. Ce qui ne changera, dans la pratique, pas grand-chose au fonctionnement quotidien de nos centres sportifs. L’enjeu est donc bien ailleurs.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : sport 0 commentaire
  • Soyons intelligents : agissons pas-à-pas !

    Genève, Canton et Villes, veut résolument s’affirmer comme « smart ». Au vu du nombre de projets, d’initiatives, de contributions, de débats, de journées d’étude, qui voient le jour depuis quelques temps, il semblerait que ça fonctionne ! Et puisque nous restons avant tout une ville francophone, autant parler français. Ainsi, Genève a l’ambition et la capacité d’être une ville intelligente, souple, sensible, agile, qui aspire à tirer parti des technologies nouvelles, pour être à l’écoute de ses habitantes et habitants, de ses travailleuses et travailleurs, de ses visiteurs, de ses entreprises. Une ville qui sache mettre l’humain au centre et qui soit apte à répondre à ses besoins. Car les grandes déclarations d’intention, comme la Conférence nationale Suisse numérique d’hier, ne suffisent pas. Pour citer l’invité estonien de cette conférence, «Vous parlez beaucoup de digital mais vous n’agissez pas» ! Commençons donc par agir, pas-à-pas, de manière très concrète !

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : numérique 2 commentaires
  • Genève, une ville qui danse et qui rayonne!

    Au moment même où le Pavillon de la danse vient de franchir cette étape cruciale que représente l’examen du crédit de construction à la Commission des travaux du Conseil municipal, les danseurs, danseuses et chorégraphes actifs à Genève s’illustrent à nouveau en figurants parmi les lauréates et lauréats 2017 des Prix suisses de la danse, délivrés sous l’égide de l’Office fédéral de la culture (OFC). Ainsi, Marthe Krummenacher et Tamara Bacci reçoivent toutes deux la distinction de Danseuse exceptionnelle. Quant à Marco Berrettini, il est primé pour son spectacle "iFeel3", tout comme József Trefeli et Gábor Varga pour "Creature". Et, last but not least, Noémi Lapzeson vient de recevoir le Prix Suisse de la Danse, pour couronner l’ensemble de sa carrière et son travail de pionnière pour l’arrivée et le développement de la danse contemporaine en Suisse.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : culture, danse, Genève 0 commentaire
  • De la poésie XXL pour une région qui grandit

    Dès vendredi et pour trois jours, Genève vivra au rythme des géants. Une manifestation de théâtre de rue taille XXL, qui marquera notre région mais qui consacre surtout sa capacité à travailler de manière unie.

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • Les musées, une haute idée de l’humain

    On pousse la porte en hésitant, plein d’impatience, par habitude… Mais on pousse surtout la porte d’un musée mu par la curiosité. A Genève, nous avons une scène muséale remarquable, comme en témoignent les nombreuses marques de reconnaissance actuelle et le public répond présent : en 2016 à Genève, plus d’1 million de fois, la porte s’est ouverte sur les univers passionnants des institutions publiques ou privées de l’agglomération.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : culture, Musées 0 commentaire
  • Votation sur la réforme de la prévoyance 2020, un OUI de raison !

    Nous voterons le 24 septembre sur la 10ème ( !!!) révision de l’AVS. Une solution de compromis a pu être trouvée entre les forces raisonnables du parlement fédéral. Face à celui-ci, deux questions se posent : le compromis est-il acceptable ? Et peut-on espérer mieux en le refusant ?

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Suisse 1 commentaire
  • La Sélection suisse en Avignon, une initiative réussie !

    La deuxième édition de la Sélection Suisse en Avignon démontre tout à la fois la vitalité et la créativité de la scène suisse dans les arts du théâtre, de al danse et de la performance, et la capacité des acteurs concernés (culturels et publics) de se fédérer afin de mieux valoriser ces talents hors de nos frontières.

    Lire la suite

  • Genève, ville de sport et ville des sports !

    Mardi 4 juillet, nous avons présenté à la presse, mon collègue en charge des constructions Rémy Pagani  et moi, la planification 2017-2030 du Conseil administratif, en matière d’investissements dans les infrastructures sportives.

    Lire la suite

  • Une direction pour la nouvelle Comédie !

    Et les premiers co-directeurs de la nouvelle Comédie sont… Natacha Koutchoumov et Denis Maillefer ! Une nomination que le monde du théâtre, bien sûr, mais plus largement tous les amateurs et amatrices d’art dramatique attendaient depuis de longs mois a donc été annoncée ce matin, mardi 7 février, par le président de la Fondation d’art dramatique, Thomas Boyer, lors d'une Conférence de presse à la Comédie actuelle, en présence de Anne Emery-Torracinta, Conseillère d'Etat en charge du DIP, et de la mienne, devant un parterre nombreux de représentants des médias et d'acteurs culturels.

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • Genève, ville de danse !  

    Antigel, Journées de danse contemporaine suisse, Groove’N’Move… Genève danse en ce début du mois de février !

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Arts de la scène, culture, danse, Genève 0 commentaire
  • Naturalisation facilitée pour la 3ème génération : OUI !

    Parmi les objets figurant au menu des votations fédérales du 12 février se trouve la proposition d’introduire une procédure de naturalisation facilitée pour les enfants de 3ème génération nés en Suisse et dont les grands-parents déjà sont venus s’établir en Suisse.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : CFEJ, droits humains, Suisse 2 commentaires
  • RIE3 : nous avons le choix !

    Nous voterons le 12 février sur la troisième réforme de l’imposition des entreprises (RIE3). On entend régulièrement, de la part des deux camps, d’ailleurs, que nous n’aurions pas le choix. Pourtant, la politique, comme élu-e ou en exerçant ses droits politiques de citoyen-ne-s, est par définition le fait de choisir.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : économie, fiscalité, Suisse 0 commentaire