23/01/2018

Billag mon amour ?

On peut trouver que payer les (bientôt) 360 francs annuels de la redevance radio et télévision est désagréable ou démodé. Le mode de calcul de celle-ci n’est d’ailleurs pas du tout convaincant pour la gauche. Néanmoins, accepter cette initiative revient à éradiquer tout soutien public aux médias, sous quelque forme que ce soit, et donc renoncer à toute idée de mutualisation. Au final, une société du chacun pour soi, donc la consécration de la loi du plus fort et du plus riche. Au final, des pertes pour toutes et tous, en particulier pour les moins fortunés et pour la démocratie et la cohésion de ce pays.

Lire la suite

09:38 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook