10/07/2017

Genève, ville de sport et ville des sports !

Mardi 4 juillet, nous avons présenté à la presse, mon collègue en charge des constructions Rémy Pagani  et moi, la planification 2017-2030 du Conseil administratif, en matière d’investissements dans les infrastructures sportives.


Pour cette conférence de presse, nous avons pu compter sur le témoignage précieux de Vincent Bersot, président de Genève Montagne, Loïc Hugentobler président de l’Union Vélocipédique Genevoise, de Christiane Jolissaint, présidente adjointe de Swiss Tennis et de Jerry Maspoli, membre du comité de l’Association genevoise d’athlétisme. Je tiens donc tout d’abord à les remercier pour leur participation et vous invite également à regarder le petit film réalisé pour l’occasion avec les milieux sportifs genevois : voir la vidéo.

1992 : 25 ans déjà !

Le dernier centre sportif de la Ville, la Queue d’Arve, date en effet de 1992. Cela fait donc 25 ans qu’un centre sportif « complet » n’a pas été construit. Durant cette période, la population genevoise a augmenté de plus de 20% et les besoins en matière de sport avec ! Ceci d’autant plus que la part des genevoises et des genevois qui pratiquent le sport a aussi augmenté durant cette période ; on note un engouement remarquable dans certaines disciplines ! A ceci s’ajoute de véritables talents, puisque nos athlètes ont obtenu plus de 600 titres nationaux et internationaux en 2016 ! Dont la célèbre médaille d’or de Lucas Tràmer et ses compagnons aux JO de Rio.

sport,genève,centres sportifs,investissements,queue d'arve,bout-du-monde

Une démarche entamée dès 2012

Un travail courant d’entretien, de rénovation et d’évolution a bien sûr été mené, depuis mon arrivée à la tête du Département de la culture et du sport, je pense en particulier à la conversion au synthétique de la plupart des terrains de football de la Ville, ainsi que l’augmentation de près de 150% de l’enveloppe annuelle destinée à l’entretien courant. Mais j’ai également tout de suite souhaité mettre en marche une démarche à plus long terme, qui permette d’avoir une vision très claire des besoins et des opportunités, pour planifier ensuite sur les moyens termes le développement des infrastructures.

En 2012, avait été déposée et votée au Conseil municipal la PR971, un crédit qui visait à mener l’inventaire et un diagnostic complet des installations sportives de la Ville de Genève, ainsi qu’à l’élaboration d’une image directrice spécifique pour les sites de la Queue d’Arve - Vernets et de Vessy - Bout-du-Monde. C’est sur cette base, ainsi que sur celle de plusieurs études fines des besoins, que nous proposons aujourd’hui ce Plan directeur des équipements sportifs 2017-2030.

46 mesures pour le sport

Celui-ci s’incarne dans 46 mesures, à mettre en œuvre de manière cohérente et coordonnée jusqu’en 2030. A cette date, la population de la Ville de Genève aura augmenté de 20'000 habitant-e-s, une donnée que ce plan prend en compte.

Les quatre projets majeurs de ce plan sont le nouveau Centre sportif de la gare des Eaux-Vives, celui de Vernier 115 (près du Centre sportif du Bois-des-Frères), ainsi que la transformation des centres sportifs du Bout-du-Monde et de la Queue d’Arve.

Genève, ville de sportives et sportifs

Ce plan, estimé à environ 300 millions sur 12 ans environ, représente un véritable engagement de la Ville de Genève pour le sport. Genève s’affirme délibérément comme ville de sport et même comme ville des sports, puisque je tiens à soutenir tout aussi bien de l’accueil de manifestations internationales comme le marathon ou le Geneva Open de tennis, que des sports moins pratiqués ou le sport pour toutes et tous.

sport,genève,centres sportifs,investissements,queue d'arve,bout-du-monde

11:03 Publié dans Genève, sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sport, genève, centres sportifs, investissements, queue d'arve, bout-du-monde | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.