07/12/2012

De Töpffer à Robel !

8251570407_370a5a0ece_m.jpgAprès la superbe exposition de l'oeuvre de l'auteur genevois de bande dessinée Nicolas Robel, dont le vernissage a eu lieu hier soir à la Bibliothèque de la Cité (quelques photos ci-dessous) grâce à une magnifique collaboration des étudiant-e-s de la HEAD, j'ai le plaisir de remettre ce soir au Palais Eynard, les prix de la Ville de Genève pour la bande dessinée.


L'occasion de revenir sur bientôt deux siècles de vitalité pour la scène genevoise de la bande dessinée. Celui qui est considéré comme le père fondateur de celle-ci, Rodolphe Töpffer (1799-1846) a en effet passé toute sa vie à Genève, où il fut tout à la fois écrivain, pédagogue, bédéiste dès 1827, et même... politicien.

L'influence de Töpffer n'est pas pour rien dans la vitalité du phylactère genevois, qui a vu entre autres éclore la génération des PoussinCeppiAb'Aigre, puis TiraboscoWazem ou encoreFrédéric Peters et Joëlle Isoz, pour ne citer que quelques un-e-s de ces auteur-e-s qui ont su renouveler le genre et trouver leur langage propre.

Cette créativité est certainement aussi due à d'autres éléments: une politique engagée de soutien à la création menée par l'ensemble des collectivités publiques permettant de favoriser une émulation et l'exploration de voies originales, mais aussi la chance pour Genève d'abriter un tissu très riche de maisons d'édition, de librairies spécialisées et de proximité, de lieux de lecture, d'exposition et d'échange. Cette richesse est indispensable au maintien d'un terreau créatif fertil.

Malheureusement, celui-ci est en danger face aux décisions que pourrait prendre ces prochains jours la commission fédérale de la concurrence (COMCO). Il s'agit de rester très attentifs et attentives à ces décisions qui pourraient faire courir un danger très important aux librairies indépendantes notamment. Des lieux plus que jamais indispensables pour faire connaître les talents locaux, mais aussi pour assurer la pérennité d'une culture du livre basée sur la qualité et la créativité.

Rien n'est encore fait et je tiens à réaffirmer ici mon engagement à défendre un réseau fort de lieux dédiés au livre qui puissent en toute indépendance proposer un programme culturel fort, créatif et de grande qualité.

Et en attendant, n'hésitez pas à allez découvrir la magnifique exposition Robel qui se tient à la Bibliothèque de la Cité (rue de la Tour de Boël), jusqu'au 31 janvier.

 

8252640186_14288ed23a.jpg

20:29 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : culture, bande dessinée, bd | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.